Le contact entre Tori et Uke

Il est fait différence entre trois formes de contact entre tori et uke:

Sans saisie en mouvement

Si un mouvement d’attaque, sans que uke puisse stabiliser ou fixer sa prise, a lieu, tori est dans la possibilité de diriger l’attaquant sans contact, uniquement par l’intention de uke, d’amener sa prise précédente faillie maintenant à réussite.

Le contact entre les deux partenaires se définie ainsi par la volonté de uke et la réaction de tori.

Les techniques d’aikido ainsi appliqués sont également nommés ki gata et réalisés en grande partie sans contact puisque le mouvement de l’attaquant servent uniquement à la direction de celui-ci. Avec ma-ai, la distance ainsi que le moment du mouvement initial sont de très grande importance.

Avec saise en mouvement

S’il est possible à uke de stabiliser ou fixer sa prise, d’autres exigences sont nécessaires à l’application d’une technique d’aikido.

La prise stabilisée amène à court terme à une stagnation du mouvement.

Par une intervention optimale du corps en baisse (hara) de tori, l’attaquant doit à nouveau se mettre en mouvement, ce qui emporte de nouveau l’exécution de la technique en mouvement. Cette application est également nommé tan ren.

Avec saise avant le mouvement

Tandis que les applications ki gara et tan rem comprenait encore des mouvement d’entrée ou initiaux, ces mouvements sont en shinken waza soit réduits soit ne plus présent du tout.

Les mouvements initiaux ou d’entrée forment en eux dans shinken waza l’exécution de la technique d’aikido.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :