Shisei – La posture

La posture correcte (shisei) comprend à la fois l’attitude intérieure envers le monde et le partenaire ainsi que son expression externe (shizentai).

Shizentai – Posture naturelle

La posture naturelle consiste en une position corporelle très détendue ainsi qu’un esprit attentif.

On se tient debout avec une tension de corps décontracté et centre de gravité profond. Les pieds sont parallèles à la largeur des épaules, les genoux ne sont pas tendus et le poids est réparti sur les deux jambes.

Pourtant, le stand doit être sûr, attaché à la terre et de l’espace. Shizentai apporte une position neutre et non-directionnel (Kamae) envers le partenaire.

Kamae – position envers le partenaire

Les partenaires se rencontrent dans les exercices en tant que tori (également nommée nage) et uke.

Pour l’exécution d’une technique, une position dynamique envers le partenaire est prise et le centre de gravité est baissé d’avantage.

Pour venir en Kamae, on déplace partant de Shinzentai, un pied en avant et tourne le côté respectif vers le partenaire.

Pour ceci, le pied arrière est placé en oblique (position nommée Position T) et du côté dirigé vers le partenaire, la main est monté. Le poids du corps repose sur les deux pieds, le corps et détendu.

Cette posture est clairement dirigée et reste ouvert à l’espace. Si le partenaire en fait le même, deux positions possibles se donnent:

Ai Hanmi

(garde commune)

Partant de Shizentai les deux partenaires déplacent soit chacun le pied gauche soit chacun le pied droit vers l’avant.

Gyaku Hanmi

(garde opposé)

Partant de Shizentai un partenaire avance le pied droit et l’autre partenaire le pied gauche ou vice-versa.

En aikido les techniques peuvent être exécutées debout ou sur les genoux, ce qui donne trois possibilités de positions (de combat), qui à chaque fois, peuvent être exécutés en Ai Hanmi ou Gyaku Hanmi.

Tachi Waza

Les deux partenaires sont debout.

Hanmi Hantachi

Un Partenaire (tori) est sur genoux et l’autre partenaire (une) est debout.

Suwari Waza

Les deux partenaires sont aux genoux.

Sankaku Waza resp. Sankaku Tai

La ‘position en T’ en Kamae forme un triangle de force qui offre à tori la possibilité de bouger tout véritablement, d’acceuillir et de dévier tout impulsation de force d’uke, tout en restant bien axé sur lui-même.

Le triangle de force est référé dynamiquement sur uke.

Ma-ai (distance correcte)

La relation dynamique envers uke repose dans la ‘distance correcte’, qui comprend la distance envers le partenaire, le timing du mouvement et la présence attentive de la situation.

Ma-ai est défini à la fois par la situation physique qu’également par le ki.

Position des mains

Il est fait la différence en hauteur de la position des mains.

Jodan

Position haute, les mains se trouvent à un niveau au-dessus des épaules.

Chudan

Position du milieu, les mains se trouvent au niveau entre le nombril et les épaules.

Gedan

Position basse, les mains se trouvent au niveau en-dessous du nombril.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :