L’histoire de l’aikido

La ville centrale de l’aikido est Tokyo au Japon où est établi le Honbu Dojo (japonais pour hall d’entraînement principal).

honbuHonbu Dojo in Tokio

En 1951, maître Mochizuki Minoru présenta l’aikido en France dans un pays européen. L’année suivante maître Tadashi Abe commençait qu’à partir de Marseille, à répandre l’aikido en Europe.

  • en 1953 l’aikido est introduit à Hawaii par Koichi Tohei.
  • 1956 André Nocquet était le premier français à se rendre à Tokyo pour y s’entraîner en aikido.
  • en 1961 maître Masamichi Noroest s’est rendu à Paris.
  • vers 1960 aikido arrive en Allemagne.
  • à partir de 1965 l’aikido est connu en Australie.

Au début des année 1970, les premiers dojos sont créés au Luxembourg.

En Europe, la répartition est avancée par Nobuyoshi Tamura und Masamichi Noro depuis la France. Les deux étaient des Uschideshi de Morihei Ueshiba. Hiroshi Tada réparti l’aikido en Italie, alors que Katsuaki Asai apportait sa contribution en Allemagne.

Plus tard s’ajoutent Masatomi Ikeda (Suisse et Luxembourg), Yasunari Kitaura (Espagne) et Kazuo Chiba (Royaume-Uni). Durant les années soixante les élèves d’après-guerre de maître Ueshiba se dispersent sur toute la terre.

Aujourd’hui des dojos d’aikido existent dans presque tous les pays du monde.

La fédération internationale d’aikido est crée en 1975 et comporte six fédérations continentales et plus que 50 fédérations nationales. En outre, il existe beaucoup d’autres fédérations et dojos au sein et extérieur de l’Aikikai.

(Texte libre d’après Wikipedia)

Ueshiba Philosophie

 

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :