Reigi – L’étiquette au dojo

Les locaux du dojo sont entrés avec des chaussons – s’ils ne sont pas disponibles – avec des chaussettes.

Les tapis eux-mêmes ne peuvent être accèdés qu’avec les pieds nus. En dehors des tatamis, on utilise ses chaussons pour garder les tapis libre de saleté et de poussière.

Le dojo est un lieu de communauté !

C’est entre-autre pour cette raison, que tous les participants sont appelés d’étaler selon les instructions du responsable les tapis avant la séance d’entraînement et de les ranger à nouveau après l’entraînement. Si nécessaire, vous participez également au nettoyage et l’entretien du dojo.

Pour des raisons d’hygiène et par respect envers nos partenaires d’entraînement tout aikidoka doit porter un costume d’Aikido propre ainsi qu’apporter un soin particulier d’une propreté ses mains et pieds. Afin de ne pas blesser les autres participants, nous tenons nos ongles courts. Aussi tout bijou doit être enlevé avant de monter sur le tapis, en particulier les bagues, colliers et boucles d’oreilles.

Communiquez des blessures eventuelles au responsable d’entraînement, afin qu’il puisse en tenir compte lors de la séance.

Soyez assez tôt au dojo afin que vous pouvez vous changer en toute tranquillité et pour aider au placements des tapis. Essayez, que des retards ne devient une normalité.

Si, à titre exceptionnel,vous êtes en tard, attendait à l’entrée du dojo que toute méditation ou phases de démonstration soient terminés et entrez calmement. Attendez jusqu’à ce que le responsable vous a permis avec une révérence, à entrer sur les tapis. Asseyez-vous bref en seiza (siège à genou) et fermez les yeux. Après quelques respirations, vous vous inclinez pour ensuite vous intégrer dans la séance. Si votre retard est grand et que la séance est déjà bien avancée, chauffez vos muscles au bord du tapis par les exercices appropriés.

Les téléphones portables sont à éteindre !

Lorsque vous entrez ou partez du tapis, inclinez-vous devant le shomen.

Le Shomen est l’avant du tapis la où se trouve une photo de l’O Sensei Morihei Ueshiba – fondateur de l’aikido. L’inclinaison est une expression de respect et sert d’autre part à vous rappeler à se concentrer essentiellement sur l’étude de l’Aikido durant la séance.

Dès que le responsable accède au tapis, asseyez-vous en seiza un à coté de l’autre au bord du tapis avec vue sur le shomen et concentrez-vous. S’il n’y a pas assez de place, une deuxième ligne est formée. En principe, l’ordre suivant est à respecter: les élèves plus expérimentés (sempai) siègent généralement sur ??le côté droit de la ligne et les élèves sans expérience, sur la gauche.

Toute séance débute avec une phase de concentration. Essayez à vous rassembler pour la séance à venir et de laisser la vie quotidienne derrière vous. Sur appel de l’enseignant («Rei») inclinez-vous ensemble avec les autres en direction de Shomen. Ensuite, inclinez-vous avec vos camarades vers l’enseignant et ditez « onegai shimasu ». Il s’agit d’une demande polie en japonais, de svp recevoir une leçon.

Si l’enseignant présente une technique ou donne des explications, mettez-vous à genoux en seiza sur le bord du tapis. A la fin de la démonstration remerciez avec une inclinaision. Ensuite, vous adressez-vous à un partenaire à votre côté et demandez-le par une inclinaison à pouvoir pratiquer avec lui.

Entraînez-vous avec votre partenaire à la vitesse et à l’intensité correspondants à son niveau. Cependant, si des blessures arrivent, notifiez ceci directement au responsable et le cas échéant, réagez.

Si l’enseignant termine la pratique d’une technique, remerciez votre partenaire avec une inclinaison et un « Merci! » et asseyez-vous en ligne auprès des autres élèves.

Ne quittez le tatamis que dans les pauses ou en accord avec le responsable.

Restez attentifs, concentré et respectueux lors de toute la séance d’entraînement et démontrez ceci par une attitude correspondante. Menez avec votre bon comportement à une atmosphère d’entraînement agréable et détendu.

Ne discutez pas sur des variantes possibles d’une technique, mais effectuez-la comme le responsable l’a démontré. Gardez toutes les discussions pour après l’entraînement.

Le parler doit être limité pendant tout la séance à un minimum afin de ne pas perturber la concentration des autres. Des paroles absolument nécessaires doivent se faire silencieux, objectivement et brièvement.

Tout comme au début, la fin de la séance est marqués d’une phase de concentration en seiza. Après un dernier salut envers le responsable et un « Merci » ou « arigato gozaimashita » remerciez également votre dernier partenaire; représentant ainsi pour tous vos partenaires d’entraînement.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :