L’équipement pour l’aikido

L’entraînement d’aikido se déroule généralement à mains nus, mais les trois armes Bokken, Jo et Tanto, usuellement en bois, jouent un rôle très important!

Comme beaucoup de mouvements et techniques sont déduites des techniques à l’épée ou au bâton, les armes sont souvent utilisées afin de mieux comprendre et intérioriser les déroulements des mouvements des techniques à mains nues.

Selon le style l’importance de l’entraînement aux armes varie.

Pour l’entraînement, l’aikidoka porte un keiko-gi, faussement nommé comme kimono en Europe.

Le Keiko-Gi

Lors de la pratique, le keiko-gi (qui fût introduit à la fin du 19e siècle par Jigoro Kano, le fondateur du Judo) est porté.

Le Hakama

Les élèves avancés portent par-dessus un genre de jupe-culotte, nommée hakama.

Contrairement à aujourd’hui, où dans différents styles les aikidokas ne peuvent porte le hakama qu’à partir du 1e dan, il était à l’époque usuel que tout aikidoka porte l’hakama.

Ce changement résulte provient de la 2e guerre mondiale. Durant ces temps, pour de nombreux étudiants de Morihei Ueshiba les étoffes étaient trop chers, ils avaient demandé la permission d’Ueshiba, de participer à l’enseignement sans hakama.

Les sept plis

En budo, le hakama est courant, ses sept plis – cinq à l’avant, deux à l’arrière – sont associés aux sept vertus du samourai:

Jin

bienveillance, générosité

Gi

honneur, justice

Rei

courtoisie, étiquette

Chi

sagesse, intelligence

Shin

sincérité

Chugi

loyauté

Meiyo

honneur, respect

Ainsi, il est de coutume dans beaucoup de dojos, que les élèves s’entraînement à l’aikido sans hakama, jusqu’à ce qu’ils arrivent au premier dan ou au moins à un grade kyu élevé.

La couleur du hakama était insignifiant, tandis qu’aujourd’hui des hakamas noir ou bleu foncé (indigo) sont portés.

Le moment à partir lequel le port de l’hakama est autorisé est une responsabilité exclusive des différents écoles ou fédérations.

Ceci indique que l’hakama n’est pas un signe de rang quelconque.

Les grades kyu sont généralement visible par une ceinture blanche.

A une distinction optique des grades des mudansha est renoncée. Il n’y a que peu de styles ou écoles, qui ont introduit une différenciation des graduations par ceintures en couleurs (sur le modèle d’autres arts martiaux comme p.ex. le judo)

Les armes

Bien qu’en aikido, les techniques à mains nus (tai jutsu) dominent, il existe des techniques aux armes p.ex. avec le bâton, l’épée ou le couteau.

L’entraînement aux armes en aikido:

  • entraîne la reconnaissance de l’oeil afin aux mouvements d’attaque rapides
  • dévelope un sentiment naturel de la distance en raison de la longueur différente des armes
  • renforce les muscles des épaules et des bras
  • dévelope hanmi (la position de base naturelle en aikido)
  • renforce et stabilise la hanche, qui permet ainsi des rotations rapides du corps dans toutes les directions (8) en restant en équilibre stable (important lors de la défense contre plusieurs attaquants)
  • développe tegatana et kokyo
  • entraîne awase

Le jo

Le jo (venant du bo, étant plus long) est une bâton de 1,27 m long et d’une épaisseur d’environ 2,2 cm.

Le jo est est utilisé en aikido comme un outil d’apprentissage.

Il existe de différents Katas, développés par des maîtres d’aikido, qui sont des séquences d’entraînement par lesquelles l’aikidoka peut améliorer son adresse avec le jo et ainsi également aussi améliorer ses techniques à mains nues.

(Jo)

Le bokken

Le bokken ou également nommée Bokuto est une réplique d’une épée de samurai en bois lourd, qui est utilisé dans les arts martiaux japonais.

Le terme est composé des mots Boku (bois) et To (l’épée). Un synonyme pratiquement utilisé uniquement en dehors du Japon est bokken, la syllabe ken signifie des lames à double tranchant. D’autre part, la lecture en On se réfère à une lame à un tranchant; la lecture en Kun est Katana.

Il est utilisé en aikido comme un outil d’apprentissage plus précises des mouvements des techniques répètent précis.

(Bokken)

Le tanto

Le tanto, est un couteau en bois, légèrement courbé et d’une longeur d’environ 30 cm.

Il fût porté en ceinture par les samurai.

En aikido, une réplique en bois ou caoutchouc est utilisé et sert à étudier les techniques de défense aux attaques au couteau.

(Tanto)

Nouer son Obi (ceinture)

Nouer son obi correctement en 6 étapes … (uniquement disponible avec des instructions en allemand)

Nouer son obi correctement

Avec un peu d’exercie, vous allez vite savoir les étapes par coeur !!!

(Texte libre d’après Wikipedia)

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :